Le Bœuf Cidré en exclusivité sur Bœuf l’Éclair.com !

Pour la troisième année consécutive, nos belles tables Normandes et Parisiennes ainsi que nos collectivités vont accueillir dans leurs assiettes l’édition 2016 du Bœuf Cidré !

 

Accueilli avec grand enthousiasme depuis son lancement en 2013 par la presse, par le monde de la gastronomie, par le monde agricole et politique, le lancement va cette année encore, s’accompagner d’une grande nouveauté : la commercialisation auprès du grand public en exclusivité sur la Boucherie en Ligne Bœuf l’Éclair.com !

 

L'histoire extraordinaire du Bœuf fini au cidre !

Il était une fois, dans un petit village de Seine maritime, longeant Les bords de Seine, l’histoire d’un éleveur pas comme les autres.

 

François Xavier Craquelin, amoureux du Cidre et de la Race Normande est l’inventeur du Bœuf Fini au cidre. Le Bœuf Cidré, comme nous l’appelons, n’est pas qu’une idée, qu’un concept. Réalité depuis 2013, les tables Normandes et Parisiennes se l’arrachent.

 

Se rapprochant des viandes asiatiques comme le célèbre Bœuf de Kobé ou Wagyu, le Bœuf Cidré reste une innovation régionale typiquement Normande !

  

L'entrée en matière !

Certains anciens se souviennent d’une vieille coutume qui, dans le pays de Caux, consistait à donner comme breuvage du cidre aux bœufs à la période de Pâques. Dans certaines exploitations de Normandie, il n’est d’ailleurs toujours pas rare de donner aux animaux des pommes à cidre et le marc de pommes pour compléter l’alimentation quotidienne.

 

L’initiative de François-Xavier Craquelin n’est pas anodine. Une seule motivation, redonner à la Race Normande, à la production Normande et Française en général, ses lettres de Noblesse.

 

Le cidre, distribué à des doses raisonnables aux animaux va attendrir la viande et va lui conférer une tendreté et une saveur incomparable.

 

Dans cette exploitation, le cidre n’est pas la seule source d’apaisement. A la demande des bêtes, des brosses rotatives ont même été installées. Notre éleveur n’a pas résisté non plus à l’installation d’enceintes permettant de diffuser de la musique classique pendant l’hiver.

 

Apaiser les animaux ? C’est bien plus que ça...

 

Décontracter les muscles, favoriser une meilleure circulation du sang dans la viande et donc une meilleure répartition des graisses ; tout cela permet un attendrissement naturel de la viande. 

    

La Normandie, une terre d'élevage !

Certes, le « crachin Normand » a fait la réputation, parfois mauvaise, de la Normandie. Mais il est aussi la base d’une alimentation qui en fait sa grande particularité. La qualité de l’herbage Normand est réputée dans le monde entier. Grâce à une hydrométrie régulière, l’herbe Normande est grasse, et pousse en quantité toute l’année pour fournir à nos animaux une alimentation saine et équilibrée.

 

Mais le projet Bœuf Cidré n’a d’intérêt que si l’emblème de l’élevage Normand est représenté. La fameuse et reconnue Race Normande. La vache à lunette est ainsi en train de redevenir un symbole du succès agricole en Normandie.

 

Citée à l’aveugle comme meilleure viande par le jury du guide Gault et Millau, cette race mixte d’exception (laitière et bouchère) est une Race que notre filière « Normandie Viande Héritage » tente depuis quelques années de réimplanter et de promouvoir dans les élevages de Normandie.

 

Bien entendu, la tâche est ardu face à l’importation massive de viande origine Union Européenne et bientôt américaine, mais beaucoup de nos clients professionnels ; cantines collectives et restaurants y voient une belle manière de redévelopper le tissu local et la proximité avec le terroir Normand. Les résultats dépassent nos espérances.

 

Le secret du Bœuf Cidré

Pour fournir aux plus belles tables de Normandie un produit d’exception, l’alimentation des animaux est fondamentale. Garantie sans OGM, les bêtes sont élevées à l’herbe dans les belles prairies Normandes pendant 7 mois. Les animaux reçoivent en complément l’hiver une alimentation à base de luzerne et de féveroles, également issue de l’exploitation de l’éleveur.

 

En phase de finition, ou d’engraissement, les bœufs reçoivent pendant au moins 4 mois, un complément de cidre. Produit au sein de l’exploitation, la quantité de cidre atteint rapidement 15 litres par bêtes. Également commercialisé auprès du grand public sous la marque « Le P’tit Clos Normand », ce cidre d’exception est lui aussi une particularité Normande qui confère au Bœuf Cidré toute sa noblesse. 

 

Un produit unique pour une boucherie en ligne exclusive !

Commercialisé en 2013/2014 et 2015 auprès des professionnels de la restauration, nous sommes heureux d’annoncer l’ouverture officielle de la gamme Bœuf Cidré sur Bœuf l’Éclair ! Pour notre filière « Normandie Viande Héritage », le  millésime Bœuf Cidré, c’est bien plus qu’un produit d’exception; c’est défendre un projet local et une qualité d’élevage durable.